Pont Mirabeau — Wikipédia


Le pont Mirabeau[1] est un pont de Paris construit de 1893 à 1896. Il a été classé monument historique le [2].

Pont Mirabeau — Wikipédia, Devis couvreur

Le pont enjambe la Seine du 15e arrondissement (situé sur la rive gauche de la Seine), au 16e arrondissement. Il relie la rue de la Convention et le rond-point du Pont-Mirabeau, sur la rive gauche, à la place de Barcelone et à la rue de Rémusat, sur la rive droite.

Sur la rive gauche, côté amont, se trouve la gare de Javel du RER, ligne C.

Ce site est desservi par les stations de métro Mirabeau et Javel – André Citroën.

Il honore l’écrivain, tribun de la Révolution française Honoré-Gabriel Riquetti de Mirabeau (1749-1791).

Pont Mirabeau — Wikipédia, Devis couvreur
Paul Rabel, Exposition nationale et coloniale de Rouen (France) 1896.

La décision de construire un nouveau pont au droit du carrefour formé par l’avenue de Versailles et la rue Mirabeau est prise par le président de la République Sadi Carnot, le .

Il a été conçu par l’ingénieur Paul Rabel, responsable des ponts de Paris, assisté des ingénieurs Jean Résal et Amédée Alby, et construit par l’entreprise Daydé & Pillé[3]. Il est aussi le titre d’un poème très connu de Guillaume Apollinaire, Le Pont Mirabeau.

Le 16 juillet 1918, durant la première Guerre mondiale, un obus lancé par la Grosse Bertha explose dans la Seine entre les ponts de Grenelle et Mirabeau[4].

Pont Mirabeau — Wikipédia, Devis couvreur

L’arche principale a une portée de 93 mètres, et les deux arches latérales font 32,4 mètres. Celle de la rive droite enjambe la voie sur berge, tandis que celle de la rive gauche enjambe le quai et prolonge la passerelle qui franchit la voie ferrée du RER. À l’époque de sa construction, c’est le pont qui a le rapport longueur/hauteur le plus grand avec un ratio de 16.

La longueur du pont est de 173 mètres, la largeur de 20 mètres, la chaussée mesurant 12 mètres et les deux trottoirs 4 mètres chacun.

Les deux piles représentent des bateaux. Celui près de la rive droite descend la Seine, tandis que celui de la rive gauche la remonte. Ces bateaux sont ornés de quatre statues allégoriques de Jean-Antoine Injalbert (nommé officier de la Légion d’honneur lors de l’inauguration) : La Ville de Paris (proue du bateau de la rive droite), La Navigation (poupe), L’Abondance (proue du bateau de la rive gauche) et Le Commerce (poupe). Les deux allégories de proue (Paris et Abondance) font face à la Seine, tandis que les deux allégories de poupe (Navigation et Commerce) font face au pont soit, dos à la Seine.

Les quatre statues sont surmontées, au niveau du parapet, des armoiries de la Ville de Paris.

À l’extrémité rive droite, on peut descendre vers la voie sur berge par deux escaliers (l’un vers l’aval, l’autre vers l’amont), tandis que sur la rive gauche, on peut descendre vers le port autonome de Paris par deux rampes (l’une vers l’aval, l’autre vers l’amont).

Pont Mirabeau — Wikipédia, Devis couvreur
Pont Mirabeau — Wikipédia, Devis couvreur
Le pont sous la crue (2018).

Sur les autres projets Wikimedia :




Source link