Modifications de Nofollow, Rel= »Bull » | École de Webmarketing


Google a annoncé aujourd’hui (10 septembre 2019) quelques changements dans sa gestion du nofollow.
Vous pouvez lire ici tout ce qui concerne ce sujet.

En un mot, nous avions la directive nofollow. Google s’oriente désormais vers une indice format.
C’est important, car une directive est considérée comme une commande ferme, alors qu’un indice ne l’est pas.

Nous avions l’habitude d’avoir une directive :
rel= »pas de suivi ».

Nous avons maintenant plusieurs indices :
rel = « pas de suivi »
rel = « sponsorisé »
rel= »ugc »

Pourquoi Google ferait-il cela ?

En passant d’une directive à un indice, cela permet à google d’assouplir son interprétation des nofollows.

Ma seule suggestion ici, c’est qu’ils ont constaté que la qualité de l’indexation et du classement devient plus difficile, avec des politiques générales de non-suivi en place dans de nombreux grands trous noirs du PageRank (grands sites qui ne suivent pas tous les liens externes).

De plus, cela les aide à mieux comprendre les liens entre les relations et les incitations rémunérées, en les marquant clairement comme telles et en ne les laissant pas simplement tomber dans le trou noir du nofollow. Cela enrichit encore leur ensemble de données, tout en leur permettant, espérons-le, d’améliorer le modèle de classement global.

Mais pourquoi devrions-NOUS faire cela ?

En tant que référenceurs, nous devons interpréter les recommandations et les meilleures pratiques actuelles, en interne ou pour les clients, et les mettre en œuvre en fonction à la fois de nos restrictions de ressources existantes et des avantages perçus. C’est notre travail, en tant que référenceurs.

Marquer des ensembles spécifiques de liens chez un grand éditeur, dans ce format, ne serait pas une chose difficile à mettre en œuvre, mais – pour le moment, je ne comprends absolument pas comment cela pourrait éventuellement nous aider, en tant que SEO ou éditeurs, avec notre classement.

Google est normalement excellent dans l’approche carotte/bâton – ils nous ont imposé PageSpeed, ils nous ont imposé des HTTP, tous deux utilisant respectivement l’amélioration du classement ou des filtres. Ils savent carotte/bâton.

Je ne vois ni la carotte ni le bâton ici.

Jusqu’à un tel point, je ne peux personnellement pas recommander d’investir des efforts de développement dans la mise en œuvre de ce nouveau format « d’indice ».

À toi Google 🙂