Le NF DTU 40.29 « Mise en œuvre des écrans souples de sous-toiture » – Nouvelle Aquitaine Couverture


[source Batirama]

Domaine d’application

Le NF DTU 40.29 « Mise en œuvre des écrans souples de sous-toiture » ​​donne les prescriptions de mise en œuvre des écrans souples de sous-toiture utilisés pour la protection contre la neige poudreuse et la poussière des couvertures en petits éléments.

L’étau NF DTU 40.29 :

  • les écrans de sous-toiture :
    • bitumineux ;
    • synthétiques à base de :
      • polyéthylène ;
      • polypropylène ;
      • polyestère ;
    • situés :
      • en France européenne ;
      • en climat de plaine (altitude inférieure à 900 m) ;
    • pour des locaux de faible ou moyenne hygrométrie ;
  • les modes de pose suivants :
    • tendue sur chevrons ou fermettes avec ventilation en sous-face de l’écran ;
    • sur platelage bois ventilé en sous-face ;
    • tendue sur chevrons ou fermettes sans ventilation en sous-face de l’écran (avec emploi d’un pare-vapeur dans la composition de la paroi) ;
    • au contact d’un isolant thermique mis en œuvre par l’extérieur ;
  • les supports :
    • discontinus, avec largeur minimale de repos de 27 mm :
      • fermettes industrialisées ;
      • chevrons ;
      • caissons chevronnés ;
    • continue :
      • planches ou voliges :
        • en bois massif ;
        • en panneaux de particules ;
        • en panneaux de contreplaqués ;
      • autres panneaux bénéficiant d’un avis technique.

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle du 28 novembre 2015.

Matériaux visés

Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre des écrans souples de sous-toiture (écrans de sous-toiture, accessoires, fixations, supports et bois de couverture, etc.) sont données dans la partie 1- 2 « Cahier des critères généraux de choix des matériaux » du NF DTU 40.29.

Mise en œuvre : l’essentiel

En partie courante, les écrans souples de sous-toiture sont mis en œuvre tendus, perpendiculairement à la ligne de plus grande pente de la couverture, en lé successifs, de l’égout vers le faîtage. Le recouvrement minimal des lés d’écran dépend de la pente minimale de la couverture.

Les écrans sont ensuite installés provisoirement sur leurs supports à l’aide de pointes ou d’agrafes disposées dans la zone de recouvrement des lés ou dans celle destinée à être recouverte protégée pas des contrelattes. Ces dernières sont fixées au droit des chevrons.

Les écrans sont définis définitivement grâce à la mise en œuvre de contre-lattes en bois, elles-mêmes fixées au support par clous, vis ou agrafes, en accordant une lame d’air entre l’écran et la couverture.

Pour les points singuliers, certaines exigences sont à respecter, notamment :

  • égout : le dispositif de raccordement de l’écran doit permettre la reconduction et l’évacuation des eaux de fonte des éventuelles pénétrations de neige poudreuse hors œuvre et l’écran ne doit pas être visible dans la gouttetière ;
  • rive latérale :
    • sur pignon : l’écran doit être coupé à l’aplomb extérieur du pignon ou du chevron en débord de toit ;
    • contre mur : un relèvement minimal de 4 cm de l’écran doit être réalisé ;
  • faîtage/arêtier : les dispositions dépendent du type de pose. En cas de mise en œuvre avec ventilation en sous-face, cette dernière doit être autorisée par le raccordement des écrans au niveau de la ligne de faîtage ou d’arêtier ;
  • noue : deux cas peuvent se présenter :
    • l’écran est interrompu dans la noue. Il est alors découpé le long de cette dernière, de chacun de ses côtés, puis relevé le long d’une contrelatte d’épaisseur minimale de 2 cm. La fixation de l’écran se fait par agrafage sur le liteau de bord de noue ;
    • l’écran est continu sous la noue.

La ventilation de la sous-face de l’écran peut se faire de trois manières :

  • la lame d’air, d’une épaisseur minimale de 2 cm, est située en sous-face de l’écran de sous-toiture. La section totale de ventilation sous l’écran doit être égale au 1/3000ème de la surface projetée horizontalement ;
  • la lame d’air, d’une épaisseur minimale de 2 cm, est située en sous-face du support continu ;
  • la mise en place d’un écran « respirant » hautement perméable à la vapeur d’eau (écran HPV).

Quant à la ventilation de la sous-face de la couverture, elle doit être assurée selon les prescriptions édictées dans les Documents Techniques Unifiés des séries 40.1 et 40.2.

NB : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 40.29. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.

Le NF DTU 40.29 « Mise en œuvre des écrans souples de sous-toiture » – Nouvelle Aquitaine Couverture, Devis couvreur

Artisan couvreur charpentier à Bordeaux, Couverture Nouvelle-Aquitaine met à votre disposition ses artisans qualifiés pour répondre à vos attentes.

Qu’il s’agisse de réfection partielle ou complète de votre toiture, de la pose de fenêtres de toit Véluxpour isoler vos combles, aménager vos combles, pour du bardage, du parquet et/ou reprises de charpentes nous serons ravis de pouvoir vous conseiller.

Notre zone d’intervention s’étend sur tout Bordeaux et toute la CUB. Pessac, Mérignac, Talence, Eysines, Le Haillan, Blanquefort, Bruges, Cenon, Floirac, Arcachon, contactez-nous !